New Girl, la vie d’une colocation délurée

New girl

Il y a quelques temps je vous avais parlé, dans un article, de la belle Zooey Deschanel, aujourd’hui j’ai décidé de m’arrêter sur la série où elle est la vedette, New Girl.

Zooey Deschanel y campe le personnage de Jess, une institutrice un peu loufoque et pas très bien dans sa peau. Au début de la série, elle retrouve son petit ami au lit avec une autre fille. Elle quitte donc sa maison et cherche un autre appartement. Elle atterrit alors dans une colocation formée que de mecs. Il y a Nick (Jack Johnson), un barman aigri par la vie, Schmidt (Max Greenfield), un juif ancien obèse qui ne pense qu’au sexe et à son apparence et enfin Winston (Lamorne Morris), un noir à l’humour décalé. D’abord réticents à l’idée d’accueillir une fille dans leur colocation très masculine, ils se laissent attendrir par une Jess au cœur brisé mais surtout ils sont charmés par sa meilleure amie, un mannequin, Cece (Hannah Simone). S’ensuit alors leur histoire, leurs vies, leurs délires dans cette coloc.

 

Cette série a des faux airs de Friends. Mais ici, la série est plus centrée sur un personnage, en l’occurrence Jess. Toujours vêtue d’une petit robe, elle chante tout le temps et a gardé une âme d’enfant. C’est un peu la fille qu’on aime protéger, un peu fragile, mais tellement drôle ! Elle va devoir se faire une place dans cette colocation.

On trouve dans cette série tout les stéréotypes d’un groupe d’amis « télévisuels » : Jess, la jolie fille un peu cruche mais attachante, Cece, la bombe sexuelle mais ici hyper sympa, Schmidt, le mec qui couche à gauche et à droite, Nick, le type paumé et blasé de la vie, Winston, le gars qui est toujours en retard sur les autres mais tellement drôle et enfin, la petite bande a été rejoint, depuis la saison 3, par un nouveau personnage, Coach, ancien joueur de basket méga beau gosse.

Si vous décidez de vous lancer dans cette série vous verrez que Coach apparaît dans le premier épisode puis disparaît dans le deuxième pour être remplacé par Winston. Mais comme vous l’aurez compris, il revient à la saison 3 car il a été réclamé par les fans donc ne soyez pas surpris !

Au fil des saisons, les personnages vont gagner en maturité. Mais la série garde son premier mot d’ordre : la rigolade. Car oui, ici, on rigole à chaque épisode, une scène triste est très vite évincée par une drôle. Comme dans Friends, des histoires d’amours vont naître entre certains personnages mais heureusement on ne se lasse pas de les regarder.

Les acteurs de cette série sont vraiment bons et incarnent leur rôle à la perfection. Ils les incarnent tellement bien que quand je les ai vu dans d’autres séries ou films j’ai eu du mal à les reconnaître. Comme par exemple Max Greenfield (Schmidt) qui est très loin, ici, de son personnage de shérif dans Veronica Mars.

Donc si vous devez vous lancer dans une nouvelle série, je vous conseille fortement de suivre les aventures de cette colocation délurée.

La mangue

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s