CALIFORNICATION, bye bye Hank Moody…

Californication-saison-7

 

Après sept saisons à regarder Hank Moody boire, se droguer, coucher, aimer, il est temps de lui dire au revoir… Snif… En sept ans, j’étais tombée raide dingue de Hank, l’écrivain maudit, le bad boy romantique. C’est donc les larmes aux yeux que j’ai dit adieu à mon fantasme…

Pour ceux qui auraient vécu sur une île déserte ou ceux qui seraient totalement passé à côté de cette série géniale, voici un rapide synopsis. Hank Moody (David Duchovny) est un écrivain qui vit à Los Angeles, ville qu’il déteste. Il est fou amoureux de Karen (Natascha McElhone) dont il est séparé et avec qui il a une fille Becca (Madeleine Martin). Pour oublier sa vie familiale chaotique et trouver de l’inspiration pour ses livres, il s’alcoolise, se drogue et couche avec beaucoup de femmes. Hank n’arrive à vivre qu’en se détruisant ce qui l’amène à se retrouver dans des situations compliquées.

Il est entouré par son manager et meilleur ami, Charlie Runkle (Evan Handler), un accro du sexe, et de la femme de celui-ci, Marcy (Pamela Adlon), qui est aussi la meilleure amie de Karen.

Au fil des saisons ces personnages vont se retrouver dans des situations plus comiques et bizarres les unes que les autres. Mais le fil rouge de cette série c’est bien sur la love story de Hank/Karen.

Au-delà de l’histoire d’amour, on suit surtout Hank dans ses débauches. L’acteur David Duchovny est parfait pour le rôle de Hank, tombeur de ses dames et accro à toutes sortes d’addictions. L’acteur, lui-même sex-addict, est entré en cure de désintoxication pendant le tournage de la série. Son histoire personnelle rend son interprétation du personnage encore plus réel. Ce côté écrivain maudit, barbe mal rasé, jouant de la guitare à merveille, lui va à ravir. On est très loin du coincé Mulder dans X-files.

Les autres acteurs de la série sont aussi très bons dans leur rôle. Le couple Charlie/Marcy est parfait. Evan Handler (Sex and the City), en manager déjanté et Pamela Adlon, en esthéticienne un peu vulgaire, se complètent et forment un duo détonnant.

La pure Natascha McElhone (Ronin ; The Truman Show) joue la muse parfaite pour l’écrivain, Hank Moody. Fragile et pure, elle est l’opposé de notre anti-héros.

La musique, et le rock en particulier joue un rôle à part entière dans cette série, les grands noms du rock sont présents sur la BO (Californication – season 1-7  music (update S07E12)). Chaque scène est ponctuée par de la musique spécifique. Becca joue elle-même dans un groupe de rock dans la série tandis que Hank se retrouve à écrire des biographies de rockeur et à les suivre lors de leurs tournées.

 

ATTENTION SPOILER !!!!!

 

Revenons à cette dernière saison. On avait quitté Hank devant la porte de Karen, Becca était partie faire son tour des USA avec son petit ami et Charlie et Marcy s’étaient remis ensemble. Ça paraissait impossible qu’Hank se remette directement avec Karen dès le début de la saison. La série devait durer encore douze épisodes, alors les scénaristes ont dû piocher dans leur dernière réserve nous sortant de leur chapeau un nouvel enfant à Hank, Levon. Hank aurait eu une liaison avec une femme, Julia, (qui ressemble étrangement à sa dulcinée) avant de rencontrer Karen. Cette saison est donc la rencontre entre Hank et ce nouveau fils. Mais dans cette saison, l’écrivain essaie aussi de se « ranger » pour reconquérir Karen, il devient donc scénariste. Karen, elle, balade Hank, lui disant pour la énième fois qu’elle l’aime mais que c’est impossible entre eux…

Du côté du couple Runkle, ils se retrouvent sur la paille, Charlie n’ayant plus que Hank comme client. Ils vont donc devoir trouver de l’argent quitte à ce que Marcy recouche avec son ex pour 1 millions de dollar.

Rien de très nouveau dans cette dernière saison, ce fils qui arrive comme un cheveu sur la soupe n’est qu’une simple excuse pour relancer la série, le temps pour nous de dire adieu à ce beau monde.

Pour la fin, je ne sais pas trop à quoi je m’attendais. D’un côté j’espérais que Hank se remette avec Karen et de l’autre, je trouvais ça trop facile d’avoir jouer avec nos nerfs pendant 7 saisons pour qu’ils finissent finalement par retourner ensemble ! L’arrivée de Julia m’a fait presque espérer qu’ils ne se remettraient pas ensemble (parce que oui, elle me tape sur les nerfs Karen, un coup je t’aime, un coup non…). Finalement, Pour le dénouement, Hank a fait une superbe déclaration à Karen puis il s’est envolé avec elle, main dans la main, vers le mariage de leur fille…

La série qui nous a tout montré : sexe, drogue et rock’n roll, finit sur une touche à l’eau de rose. Pourquoi pas…

La dernière scène de la série est un plan sur la voiture de Hank avec l’avion qui passe au dessus… J’ai trouvé le choix de la chanson d’Elton John, Rocket Man, parfait pour cette fin qui m’a fait verser des larmes.

« And I think it’s gonna be a long long time

Till touch down brings me round again to find

I’m not the man they think I am at home

Oh no no no I’m a rocket man

Rocket man burning out his fuse up here alone »

 

Bye bye Hank Moody, tu m’auras bien fait rêver !

La mangue

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s