HELIX, l’homme est un virus pour l’homme

Helix série

Après avoir aperçu des affiches partout et avoir vu la bande annonce de la série Helix en boucle sur notre télévision, l’Abricot et moi avons décidé de nous lancer dans l’aventure.

Helix raconte l’histoire d’un groupe de scientifiques du CDC (Centre de contrôle et de protection des maladies) qui se rend dans un centre de recherche en Arctique pour trouver un remède contre le virus qui sévit dans la base. Ils vont petit à petit découvrir les secrets que renferme le centre. Leur lutte contre ce virus va se transformer en lutte pour leur survie.

Après avoir lu ce synopsis on pourrait croire qu’on nous sert encore une histoire de zombie, hors ici, il n’en n’est rien… Le virus transforme les hommes non pas en morts vivants mais en arme humaine.

J’ai lu pas mal de critiques en majorité négative sur la série comme celle du Monde (à lire ici), mais pour moi le pari du créateur de la série, Ronald D. Moore (Battlestar Galactica), de nous entraîner dans un huis clos angoissant, est parfaitement réussi. Chaque épisode rajoute un peu de suspens à la série, il y a la bonne dose d’interrogations, de révélations, de stress et de sentiments. A part Hiroyuki Sanada et Bill Campbell, un habitué des séries, les autres acteurs sont peu connus ce qui ajoute un peu de nouveauté dans la pyramide des séries qui nous est donnée de voir.

Dans les critiques négatives que j’ai lu, certaines revenaient sur les liens qui existent entre les personnages. Pour faire vite, le Dr Walker, ex-femme du Dr Farragut (Bill Campbell), a demandé à ce dernier de l’accompagner sur la base car le premier homme contaminé n’est autre que le frère du Dr Farragut qui est aussi l’ancien amant du Dr Walker. De plus le Dr Farragut est accompagné de Sarah, une de ses élèves, qui, on le comprend vite, a un sérieux béguin pour son professeur. Effectivement, après avoir lu ça, on peut se dire que c’est encore une série qui se concentre sur des histoires de coucherie. Au contraire je trouve que la série a réussi à ne pas en faire le point central de l’intrigue. On est loin des romans à l’eau de rose. De plus le « héros », le Dr Farragut, est pour moi un antihéros. Il est là pour sauver les scientifiques de la base, mais prend souvent des décisions et ne se rend compte de certaines problèmes souvent en retard. Les spectateurs ont une vision beaucoup plus globale de la base et des faits ce que n’a pas le docteur Farragut. Nous avons donc un temps d’avance sur les réflexions du héros et sur sa prise de conscience des événements ce qui rend certains moments très frustrants. On a juste envie de rentrer dans la télé et de le secouer ! Mais ici c’est de la frustration positive qui rajoute à l’effet stressant de la série.

Le plus de la série est donc ce huis clos. Les protagonistes sont enfermés dans cette base scientifique au milieu de nulle part et font face à ce virus dévastateur qui se propage à la vitesse grand V. Chacun a des secrets à cacher et essaie tant bien que mal de survivre dans cette zone polaire. Les épisodes sont rythmés par des scènes de stress où l’on voit les gens atteints du virus tenter de se dévorer ou de transmettre la maladie. Toutes ces scènes angoissantes se déroulent sur un fond de musique d’ascenseur, ce qui, à mes yeux, renforcent le sentiment d’angoisse du spectateur. A côté de ça nous voyons évoluer l’équipe du CDC, dans sa recherche du vaccin. On découvre petit à petit les secrets que renferme le centre scientifique de l’Arctique et surtout son responsable le Dr Hatake (Hiroyuki Sanada).

Helix, dont la première saison se décline en 13 épisodes, est donc une série très prometteuse. Je reste cependant sur la réserve quand au déroulement de la deuxième saison… Affaire à suivre !

La mangue

Publicités

2 réflexions sur “HELIX, l’homme est un virus pour l’homme

  1. Salut La mangue !

    J’ai adoré cette première saison, et je suis pressée de voir comment va se dérouler la seconde ^^
    Je trouve ta critique très complète, et je me suis revue entrain de regarder Helix 🙂

    Je trouve la critique du Monde pas cool, à croire que la série a été critiquée sans avoir été vue.
    Je trouve que le suspens monte bien à chaque épisode, et comme tu dis, on a souvent envie de remuer le docteur ! ^^

    Bref, une superbe série pour moi !

    Bye 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s