2 BROKE GIRLS

2 Broke Girls raconte la rencontre et l’amitié entre deux personnages diamétralement opposés: Max, une femme au caractère bien trempé, élevé à la dure et sans le sou qui fait la connaissance de Caroline, jeune héritière blonde venant de perdre tous ses privilèges avec l’envoi de son père en prison pour détournements et abus de fond. Toutes deux se rencontrent au restaurant “cheap” où elles travaillent. Max, voyant Caroline dormir dans le métro décide de l’aider alors qu’elle n’en a pas vraiment envie.

Au fil du temps, elles s’accordent pour vivre toutes les deux dans le même appart’ et partagent un projet commun : ouvrir un magasin de cupcakes avec à la cuisine, Max et à la gestion Caroline. Ainsi chaque épisode se termine avec le montant que toutes les deux ont pu réussir à économiser.

Dans leur vie et leur galère de tous les jours, elles sont accompagnées par une galerie de personnages haut en couleur : Han, le gérant du restaurant, un chinois très petit à la recherche d’une vie sexuelle animée, en vain ; Earl, un vieux noir avec un passé sulfureux, sorte de second père pour Max ; Oleg, le cuistot russe pervers qui parle plus de son sexe que de la cuisine ainsi que Sophie, polonaise plantureuse qui n’a pas sa langue dans sa poche.

Leur vie est notamment ponctuée entre les histoires au diner, la recherche pour empocher de l’argent supplémentaire dans différentes missions : faire le ménage, être elfe du père noël et entre leur aventure dans le monde de la cuisine : l’ouverture d’un magasin en plusieurs étapes, la participation à une école de pâtisserie…

Cette sitcom est appréciable pour son humour sans tabou qui claque, notamment incarné dans le franc parler de Max vannant perpétuellement les gens qui l’entoure autant sur leur sexualité que sur leur origine sociale et ethnique.

Personne n’est épargné, tous les sujets sont abordés, les personnages jouent aussi avec les préjugés, blaguent en utilisant les clichés mais aussi pour mieux les détourner.

En deux mots, on ne s’ennuie pas, il y a un comique de situations mais surtout un réel humour écrit à la lettre près dans les dialogues.

La vie amoureuse des deux personnages principaux est distillée durant les épisodes mais ne fait pas l’objet numéro 1 de la série, on est face à deux femmes indépendantes, notamment Max, qui n’est pas en quête de l’amour; ainsi leur vie ne tourne pas autourd’un homme et du besoin d’affection.

C’est une série “ feel good”, les épisodes sont courts et bien rythmés, on passe un très bon moment. on n’est pas forcément obligé de suivre assidûment la série pour comprendre l’histoire,on s’attache vite aux personnages car il faut dire que les filles ont même un cheval Chestnut et un chat Nancy, qui eux aussi sont mis à l’honneur dans plusieurs épisodes.

La Pomme

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s