SEANCE CANAPE – TWO LOVERS

Après avoir vu Her, j’avais envie de retrouver l’acteur Joaquin Phoenix, je me suis donc fait une séance à la maison. En plongeant dans ma dvdthèque, j’ai retrouvé le film Two Lovers de James Gray où je retrouve l’acteur. Il joue un personnage un peu similaire à celui de Theodore dans Her, un homme un peu renfermé, à la recherche d’un amour à la fois mirage et porteur d’espoir.

L’histoire en deux mots est celle de cet homme, Léonard, qui hésite entre deux femmes. D’un côté, la douce Sandra (jouée par Vinessa Shaw) choisie par ses parents qu’il pourrait épouser sans problème. De l’autre, sa voisine sulfureuse avec une histoire sentimentale tumultueuse, Michelle ( incarnée par Gwyneth Paltrow) dont il tombe follement amoureux. Il est tiraillée par ce choix cornélien, entre sentiment et raison.

Toute l’intrigue se déroule à New York et le réalisateur a su aussi mettre en avant cette ville, à travers divers lieux et atmosphères, entre les quartiers calmes et tranquilles et les lieux branchées et bruyants.

Dans ce film, comme dans Her, Joaquin Phoenix donne toute son intensité à un personnage très renfermé, il est très introverti mais on ressent bien sa souffrance et son indécision.

Oscillant entre films cultes (Se7en, Shakespeare in Love) et des films assez pauvres en qualité, Gwyneth Paltrow, la fraîchement divorcée, est un peu inconstante dans ces prestations. Mais ici elle incarne très bien cette femme instable, un peu perdue dans ses sentiments. En souffrance, elle joue inconsciemment avec les sentiments d’autrui. Il y a une alchimie très étrange entre Joaquin Phoenix et elle, qui rend encore plus intéressante leur relation.

Je ne peux pas parler plus du film sans vous spoiler. Les questions soulevées sont assez communes à tout un chacun. Qui ne s’est jamais demandé dans ses relations amoureuses s’il faisait le bon choix ? Qui n’a jamais été brûlé par une passion ? Qui a eu du mal à s’en remettre ?

A l’instar de Her, encore un film qui parle d’amour, mais autrement, pas dans les stéréotypes habituels que nous servent les comédies romantiques.

Une longue histoire cinématographique lie le réalisateur et son acteur principal. Dernièrement il s’était retrouvé pour The Immigrant avec la frenchie Marion Cotillard.

Alors si vous ne connaissez pas l’oeuvre de James Gray, que vous avez envie de revoir un peu plus encore le talent de Joaquin Phoenix ou tout simplement vous voulez voir une bonne histoire, n’hésitez pas à regarder ce film.


La Pomme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s