LA MECANIQUE DU COEUR

A l’occasion de la sortie du film d’animation, Jack et la mécanique du coeur, je vais vous parler un peu de sa genèse en revenant sur l’histoire du livre et de l’album de Dionysos, qui nous avait déjà plongé dans l’univers du leader du groupe : Mathias Malzieu.

Dionysos est, pour moi, un titre “ When I was a child, I was a Jedi”, chanson rock qui secoue, répétitive et qui reste dans la tête.

Mathias Malzieu est à la base de toutes les chansons du groupe. Son travail personnel d’écrivain se répercute sur le travail du groupe.

En effet, il a pris l’habitude ces derniers temps de mettre en musique les romans qu’il écrivait. Son premier livre, très intime  évoquait le décès de sa mère, Maintenant qu’il fait nuit tout le temps sur toi. Il nous emméne dans un univers poétique, fantastique, influencé par des figures telles que Tim Burton et Lewis Caroll.

Dans son album Whatever the Weather, on retrouve ainsi certains personnages du roman.

Il passe à l’étape supérieure avec La mécanique du coeur en nous proposant une variation en trois actes de son histoire : livre, album, film.

L’histoire raconte celle d’un petit garçon Jack, qui naquit le jour le plus froid du monde, et dont on a du remplacer le coeur par une horloge. Il doit respecter trois règles pour préserver son coeur artificiel : ne pas toucher ses aiguilles, ne pas se mettre en colère et surtout jamais, au grand jamais ne tomber amoureux. C’était sans compter sur sa rencontre à l’école avec Miss Acacia. S’ensuivent plusieurs péripéties, des affrontements avec son rival Joe, des voyages à travers le monde, des rencontres…

Il y a toujours une sorte de noirceur, de mélancolie lyrique dans les histoires de Mathias Malzieu et celle-ci ne déroge pas.

Sorti en 2007, l’album fut un succès à la fois populaire et critique. Vu comme une bande sonore du livre, il est bien plus que ça et ne suit pas forcément la même chronologie que celle du livre. L’album est organisé en chapitres, en petites histoires, pépites que constituent chaque chanson. On se laisse aller au voyage de ce conte musical. Il s’est entouré pour cet album d’invités cinq étoiles : tout d’abord sa compagne et muse Olivia Ruiz, le slammeur Grand Corps Malade, le charismatique Jean Rochefort, le regretté Alain Bashung, Eric Cantona, Arthur H… Dans les chansons les plus écoutés, nous avons l’enfièvré Tais Toi mon coeur et le sublime L’homme sans trucage.

Deux de mes chansons coup de coeur de l’album :

La Pomme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s