SHERLOCK IS BACK – RETOUR SUR LA SAISON 3 – SPOILERS

Souvenez- vous c’était en 2013, ici dans l’Entarteur on vous avez parlé du retour imminent de Sherlock avec enthousiasme ! Et ça y est ! Il est arrivé, aussi attendu que le nouveau beaujolais mais beaucoup plus rare et réputé !

A peine commencé que c’est déjà terminé, on a les trois épisodes à la suite, pas la peine de souffler qu’il en a eu un nouveau !

Et pour bien commencer l’année, nous avons eu droit au 1er épisode de cette nouvelle saison pour le 1er janvier, heureux présage. Sherlock revient d’entre les morts et bien que la question de “Comment a-t-il survécu à la chute?” c’est plus la question de la relation entre Sherlock et Watson qui est mise en avant. Tous les fans ont élaboré pendant cette “décennie” d’attente une multitude de théories pour expliquer comment Sherlock a survécu. Les deux compères Moffat et Gatiss nous ont désarçonné. Ils nous ont bien eu dès les premières minutes de l’épisode en nous proposant une solution à la James Bond jusqu’à nous montrer que finalement l’hypothèse la “plus simple” était la bonne. Mais ce n’est pas sur ce “tour de magie” qu’est centré cet épisode.

Le plus important c’est la nouvelle vie de Sherlock et Watson avec notamment l’arrivée de Mary, copine, puis fiancée, puis finalement épouse de John.

C’est ainsi que le second épisode reste dans la continuité du premier avec un focus plus porté sur les relations humaines. On s’intéresse plus à la psychologie des personnages et à leurs interactions.

Le second épisode est centré sur la préparation et le mariage de Mary et John ainsi que du rôle de Sherlock en tant que “best man” du marié. Bien sûr pour ceux qui aiment la série c’est un plaisir de retrouver le duo et la nébuleuse de personnages qui les entourent : Molly, Ms Hudson, la nouvelle Mary, Lestrade, même Anderson ! Mais un glissement s’est joué par rapport à la première saison. Les enquêtes sont mises quelques peu en retrait et sont moins abouties. Nous ne sommes pas en face de casses têtes (c’est vrai, facile à dire quand Sherlock explique tout) et moins face à un danger de la pointure de Moriarty.

Pour sa défense, le mariage est un épisode un peu parenthèse (et le second de chaque saison est toujours un peu plus en creux au niveau de l’intrigue). Peut-être que Moffat et Gatiss ont voulu faire plaisir aux fans mais aussi à eux. L’épisode est plein d’humour et de légèreté. De multiples références à Doctor Who ont été glissées dans ces deux premiers épisodes. Alors oui, on rit mais c’est comme s’il manquait quelque chose. Quelque chose qui nous mette “le cul par terre”.

Mais le troisième épisode nous promet de nous plonger dans cette torpeur car un nouveau méchant arrive, Charles Augustus Magnussen, qu’on espère de la carrure de Moriarty (car il faut bien l’avouer il nous manque).

Cependant, ne vous méprenez pas sur mes intentions, il m’a semblé qu’au fil des lignes, je paraissais mécontente, mais ça n’est pas le cas. Je trouve que la série reste toujours de grande qualité. Les acteurs jouent très bien, l’alchimie entre Benedict Cumberbatch et Martin Freeman ne fait que se confirmer plus encore. Les personnages secondaires sont excellents. Même la nouvelle arrivée, Amanda Abbington (Mary) que l’on devrait détester car elle pourrait “détruire” la bromance sherlocko-watsonienne; apporte son naturel, sa bonne humeur et sa fraîcheur . Elle n’est pas une mégère ou une cruche juste là pour faire jolie, une vraie femme de caractère comme savent le dépeindre Gatiss et Moffat (déjà démontrée avec The Woman, Irene Sadler).

On ne le remarque pas assez mais l’esthétique du show est superbe. La rythmique, les images, la musique, il y a un vrai travail de réalisation et de scénario (pour exemple la scène de tournée des bar et d’ivresse des deux compères) qui fait qu’on ne peut se lasser à regarder les épisodes encore et encore.

Tout se passe bien, ce qui nous fait encore plus redouter ce dernier épisode, ce n’est pas dans les habitudes du Moffat. On s’en doute, cet épisode sera plus dramatique que les deux précédents, plus sombre et on peut appréhender un cliffhanger de dernière minute.

( supposition personnelle, le méchant a un rapport avec ce qu’a dit Mycroft au téléphone à Sherlock au sujet de  » red beard »)

Le 12 janvier sort le dernier épisode de la saison 3 de Sherlock, on a hâte et en même temps on est déjà triste que ça soit terminé, en espérant que nous n’aurons pas à attendre deux ans avant de retrouver Sherlock et Watson pour de nouvelles aventures !

La  Pomme

Publicités

Une réflexion sur “SHERLOCK IS BACK – RETOUR SUR LA SAISON 3 – SPOILERS

  1. Et pourtant, désolée de vous décevoir mais à cause de l’indisponibilité des acteurs, la saison 4 n’est pas prévue avant 2016 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s