HUNGER GAMES 2 : L’EMBRASEMENT

Hunger-Games-2-posters-montage

Hier je suis allée à une soirée spéciale Hunger Games. Le cinéma de ma ville diffusé le 1 puis le 2 dans la foulée. Vous pouvez relire mon article sur le premier Hunger Games ainsi que sur les livres ici.

Je vous fais un rapide synopsis pour ceux qui n’ont pas lu les livres. Katniss et Peeta sont rentrés chez eux après avoir remportés le 74e Hunger Games. Mais il est vite temps pour eux de partir faire la tournée de la victoire. Ils doivent donc se présenter dans chaque district et faire un discours. Pendant leur tournée, ils vont remarquer qu’une révolte gronde. Katniss en est le symbole après avoir défié le Capitole lors des dernier Hunger Games. A la fin de cette tournée, le Capitole annonce que les 75e Hunger Games seront les Hunger Games de l’Expiation, qui ont lieu tout les 25 ans. Cette année les jeux seront très particulier et vont changer l’histoire de Panem…

Même si les réalisateurs ont changé, Gary Ross pour le premier et Francis Lawrence pour le second, les films ne sont pas différents, pas de grand changement visuel. Francis Lawrence est resté dans la même veine que son prédécesseur. Les décors sont très bien fait et dans le même esprit que le livre. Les arènes des Hunger Games sont particulièrement fidèles à la représentation que je m’en étais faite. De même pour les costumes, que je trouve magnifique, je pense particulièrement à une robe ailée. Pour la musique, j’en avais parlé dans mon article, on devait retrouver Coldplay, The Lumineers etc. malheureusement elle passe totalement inaperçue pendant le film.

Les acteurs sont les même que dans le premier volet (logique…). Cependant, il y a de nouvelles têtes : Philip Seymour Hoffman, The Master, Les Marches du pouvoir, Good morning England et j’en passe, ou encore Jena Malone, Orgueil et Préjugés, Into the Wild, Sucker Punch. Jennifer Lawrence est toujours magnifique, elle donne de l’intensité à son personnage, qui est plus naïve dans le livre.

Voici les critiques que je pourrais faire du film. Malheureusement beaucoup de passages, qui m’ont semblé important dans le livre, sont oubliés dans le film. Il appuie beaucoup plus sur les histoires d’amour de Katniss, ce qui en fait plus un film pour midinette.

J’ai moins aimé le deuxième, sûrement l’effet de surprise du premier avait beaucoup joué sur mon impression. Là rien n’est vraiment nouveau et les histoires d’amour trop présentes en font un film moins bon. Mais les décors, les combats, l’histoire de fond sont toujours aussi bons, donc on ne s’ennuie pas pendant les deux heures vingt que dure le film.

La mangue

Publicités

4 réflexions sur “HUNGER GAMES 2 : L’EMBRASEMENT

    • Pour exemple à mon propos : quand elle rencontre le président Snow chez elle. Dans le livre, elle a peur de lui, elle lui parle presque pas, et dans le film direct elle l’affronte des qu’elle entre dans la pièce. Je l’ai trouvé quand même beaucoup plus téméraire dans le film. Mais c’est un point de vue 🙂

  1. Je comprends ce que tu dis la mangue et je suis assez d’accord avec toi. Je viens de voir le deuxième volet et, plutôt fan des livres, je l’attendais avec impatience. J’ai beaucoup aimé mais c’est vrai que le personnage de Katniss n’apparaît pas aussi torturé que dans le livre. Le film fait d’elle un véritable héros alors que finalement ce qui la motive réellement dans le livre c’est la peur ! Katniss y est présenté comme une adolescente comme les autres, avec ses problèmes, parfois ridicules, et qui se retrouve du jour au lendemain devenir le centre d’une machination qui la dépasse. C’est un peu dommage car c’est ce côté humain ou « naïf » comme tu dis qui faisait que je parvenais à m’identifier à elle. Le film efface ce côté ado ordinaire pour faire de Katniss une jeune fille sûre d’elle et presque maîtresse de la situation. A n’en pas douter, le troisième opus la verra en geai moqueur dont l’influence et surtout les actes feront changer à jamais la guerre contre le capitole tandis que dans le livre, on la voit évoluer malgré elle et c’est presque également malgré elle que cette guerre se déroule. Sans doute pour faire un film fallait-il une héroïne, bien plus accrocheur et intéressant pour ceux qui ne connaissent pas le livre. Après tout il ne s’agit que d’une adaptation… que j’ai aimé d’ailleurs.

  2. Pingback: JENNIFER LAWRENCE, je la hais, non, je l’adore ! | ENTARTEUR DE CULTURE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s