BLOOD TIES

Le nouveau film de Guillaume Canet sort sur nos écrans le 30 octobre et j’ai eu la chance de le voir en avant première avec Monsieur Guillaume Canet en personne !

Le synopsis est simple : c’est l’histoire de deux frères dans les années 1975 à Brooklyn, l’un est un voyou et l’autre est flic. Le premier sort d’une longue période de détention et le second essaie d’aider son frère en le remettant sur le droit chemin. Mais les vieilles habitudes ne se perdent pas et la tentation est trop grande pour le gangster de reprendre ses « affaires ». Mais cette fois dans sa chute il va entraîner son frère. Dans ce film, l’accent est surtout mis sur la relation entre ses deux frères que tout oppose.

Pour cet article, je vous propose deux points de vue différents sur ce film: le mien, la mangue et celui de mon abricot, fan des films de gangster et de mafieux et qui ne jure que par Le Parrain.

Commençons par le mien, la mangue. Si il fallait résumer le film en un mot ce serait le mot « lent »… Je me suis ennuyée, j’ai baillé encore et encore. Le film ne m’a pas emballé. L’histoire met du temps à démarrer. J’ai eu l’impression que le film n’était pas fini, les personnages sont traités de façon évasive, tout est survolé et pas vraiment terminé. Cependant, il n’y a pas que du mauvais dans ce film. Les acteurs relèvent le niveau du film. A l’affiche, il y a effectivement une belle brochette de comédiens : Clive Owen, Billy Crudup, Marion Cotillard ou encore Mila Kunis. Clive Owen, dans le rôle du voyou, donne un relief particulier à son personnage et à son ambiguïté. J’ai même apprécié la prestation de Marion Cotillard, que d’habitude je trouve fade dans ses rôles (petit souvenir de sa prestation mortelle dans Batman The Dark Knight Rises !), qui arrive à bien faire retranscrire le mal être de son personnage. La bande originale vaut aussi le détour de Bad Girl avec sa très belle chanson Lee Moses à Sam Cooke avec I’ll come running back to you ou encore la superbe chanson de Tommy James & The Shondells, Crims on and Clover. Le reste de la BO est composé par Maxim Nucci, le leader du groupe Yodelice.

Pour l’abricot, c’était l’inverse il a adoré, il a été pris dans ce film dès les premières minutes. Il a trouvé des ressemblances avec des films tels que The king of New York de Abel Ferrara ou encore Il était une fois en Amérique de Sergio Leone mais surtout Carlito’s Way (L’impasse) de Brian de Palma. Si vous aussi vous aimez ce style de film, vous allez adorer Blood Ties. Le film se déroulant dans le Brooklyn des années 70, où la drogue, les prostituées et les règlements de comptes vont bon train, tout ça sur une musique de la même période. Si vous tendez l’oreille vous entendrez une musique du film Les Affranchis de Martin Scorsese.

Alors maintenant à vous de faire votre choix. Si vous êtes fan des films de gangters et si vous ne jurez que par Le Parrain et/ou Il était une fois en Amérique, ni une ni deux courez voir ce film. Par contre si comme moi, ce genre de film vous rebute je vous conseille d’aller dans la salle à côté ou de rester chez vous.

La mangue

Publicités

2 réflexions sur “BLOOD TIES

  1. Pingback: Actualité | Le nouveau film de Guillaume Canet : Blood Ties | Le FLUX Culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s